Podcasts favoris #2

casque audio noir sur fond jaune

Photo by Malte Wingen on Unsplash

C’est le retour des articles sur Petit Papier, et avec ça le retour des podcasts ! En vrai les podcasts ne sont jamais vraiment partis et ceux que je vous recommandais ici rythment toujours mes trajets quotidiens pour la plupart, mais depuis j’en ai découvert d’autres et certains m’ont vraiment plu, donc je me devais de vous parler.

 

Il faut qu’on parle

Mélanie Lecamus donne la parole à des gens comme vous et moi, de tout horizon, de tout sexe et de toute orientation sexuelle, pour qu’ils racontent leurs échecs amoureux, les apprentissages qu’ils en ont tiré, et ce que tout cela dit de notre génération et des relations humaines en général. C’est intéressant, ça fait réfléchir, et aussi avouons-le, c’est bien pour se rendre compte qu’on est pas seuls à avoir une vie amoureuse de merde. On se reconnait dans certaines histoires, on compatis avec certains, d’autres sont plus agaçants. Mais chacun y trouvera quelque chose à en retirer, en fonction de ses expériences, son passé, ses ressentis. C’est vraiment un podcast qui fait du bien, qui met du baume au cœur, et qui permet d’entamer une réflexion sur le vaste sujet qu’est celui des relations humaines et plus particulièrement amoureuses. Mes lectures en sont pas mal influencées d’ailleurs, mais ça je vous en parlerai sûrement dans un prochain article (#teasing) ! C’est vraiment mon gros coup de cœur du moment donc allez écouter Il faut qu’on parle ! (funfact : j’ai choisi la photo d’illustration de cet article sur Unsplash avant de me rendre compte que c’est exactement la même utilisée sur le site de ce podcast… oh well, les grands esprits se rencontrent, comme on dit !)

 

Mycose the night / Mon prince à la mer

Vous connaissez peut-être Klaire fait Grr via ses chroniques chez Néon, ses vidéos ou encore son spectacle Chattologie (que je vous recommande très fort, il est instructif, intéressant et drôle). Elle contribue également au podcast game, tout d’abord avec Mycose the Night, un super podcast malheureusement arrivé à son terme dans lequel, avec Elodie Font, elles évoquent à chaque épisode un sujet de société différent. Que ça soit les grands-parents, le dimanche, la cuisine, le printemps, les toilettes ou encore le sport, chaque sujet est propice à l’anecdote, la blague nulle mais surtout à plein d’informations cool et intéressantes. Accompagnées de Jean-Jacques l’intelligence artificielle, elles discutent dans la bonne humeur de ces sujets aussi variés qu’improbables, mais qui finalement nous concernent tous. C’est drôle, c’est instructif et je suis fan de Jean-Jacques. Alors même si c’est fini, écoutez les 19 épisodes qui composent ce podcast, vous ne regretterez pas. En plus avouez que le titre est méga drôle !

Klaire a également lancé un podcast pour l’été, intitulé Mon prince à la mer. C’est une fiction en 5 épisodes qui parle de prince charmant, d’amour de vacances, de maître nageur, de dragues et de mots croisés. Même si l’été est fini, ça vaut le coup de les écouter pour replonger dans l’ambiance estivale et rêver un peu avec cette fiction mignonne, drôle et touchante à la fin.

 

Punk Rock Chaud

C’est à la suite d’un tweet où je disais retomber en adolescence en écoutant The Used que le compte twitter du Punk Rock Chaud m’a suivie. D’habitude ça m’énerve ce genre de follow publicitaire mais là ça avait l’air sympa comme concept donc j’ai décidé d’y jeter un œil. Et c’est très cool ! Evidemment il faut aimer le punk rock sinon très peu d’intérêt, je vous l’accorde. Mais dans chaque épisode, Jean Bat’, le créateur, revient sur un groupe ou artiste de la scène punk rock en nous expliquant l’origine du groupe, du nom, mais aussi les titres les plus connus et quelques anecdotes, propose quelques titres repris par le groupe, des versions live ou acoustique, des featurings et finit par un petit mix de 15/20mn avec des titres de ce groupe. Les quelques épisodes que j’ai écouté pour l’instant m’ont beaucoup plu, le concept est super sympa, à la fois pour en apprendre plus sur des groupes que vous aimez, mais aussi pour écouter le-dit groupe d’une façon un peu différente pendant plus ou moins une heure. C’est un format qui change pas mal de ce que j’écoute en podcast habituellement, mais ça me plaît vraiment ! Une belle découverte 🙂

Et voilà, c’est tout pour cette deuxième sélection, j’en ai encore plein dans ma liste d’écoute (+ tous les nouveaux qui vont sortir d’ici là) donc attendez-vous à un #3 dans les mois qui viennent 🙂 Et normalement, je vous reviens bientôt avec un (ou plusieurs, je sais pas encore) article(s) sur les 10 jours que je viens de passer en Croatie ! Allez à plus ✌️

Podcasts favoris #1

© Matthew Henry / Burst
Tout le monde aura remarqué que nous sommes dans l’âge d’or des podcasts, il en fleurit de partout, des indépendants, des pas indépendants, des humoristiques, des sérieux, des féministes, des culturels, des sociétaux, on trouve de tout. Ça va faire environ un an que je m’y suis mise, et je dois avouer que j’aime beaucoup ça ! Je les écoute sur le chemin du travail, dans les transports en commun, ou bien en rangeant, en faisant le ménage, et aussi en tricotant. Je voulais donc partager avec vous mes petits favoris.

 

Ces deux podcasts sont présentés par le même duo, Charles et Matthias. Les deux amis sont passionnés de films d’horreurs et d’histoires sordides. Ils ont commencé par créer Inspiré de faits réels, dont chaque épisode revient sur un film d’horreur inspiré de faits réels, comme le nom du podcast l’indique. Ils font donc une comparaison entre l’histoire présentée dans le film et l’histoire vraie dont il est inspiré, donnent leur avis et discutent autour du film. Moi qui adore les films d’horreur c’est un plaisir d’écouter ce podcast, surtout avec deux passionnés comme le sont Matthias et Charles. En plus de cela, ils sont drôles, ce qui est toujours un petit plus sympathique.
Et donc ce duo de choc a récemment lancé un nouveau podcast, sous le label Riviera Ferraille : Le Bureau des Mystères. Leur mission ? Recenser et classer tous les mystères du monde, tout simplement. Chaque épisode présente quatre ou cinq histoires mystérieuses, étranges, inquiétantes, bizarres. Ils nous décrivent l’histoire, apportent des pistes de réflexion, et classent l’affaire si le mystère est résolu. Ecouter parler d’histoires incroyables, c’est cool, c’est intéressant, et la plupart du temps ils trouvent des histoires assez peu connues donc c’est vraiment original et prenant.

 

C’est un podcast de Slate présenté par Charlotte Pudlowski, qui donne la parole à des gens comme vous et moi, qui prennent le temps d’un épisode pour raconter un bout de leur vie insolite, incroyable ou juste intéressant. On se retrouve donc avec l’histoire d’un homme qui s’est transformé sans le vouloir en stalker de ses voisins, un autre qui a découvert que son père menait une double vie, ou cette femme qui s’est fait un ami sur internet et qui se rend compte qu’il n’est pas exactement celui qu’il prétendait. Ces petites histoires nous plongent directement dans la vie de ces inconnus, et c’est souvent touchant, prenant, intéressant, et on se dit que toutes ces histoires auraient pu nous arriver à nous. C’est vraiment un bon podcast.

 

Je ne serais pas fidèle à moi-même si dans la sélection il n’y avait pas un podcast féministe. J’ai beaucoup écouté La Poudre, un podcast qui présente et interviewe des personnalités féminines de divers milieux (cinéma, politique, activisme, littérature et autres), mais j’ai un peu décroché sur la nouvelle saison. Et puis j’ai découvert Un podcast à soi, qui en est encore à ses débuts puisque le quatrième épisode vient juste de sortir, mais qui m’a tout de suite séduite. Ce podcast produit par Arte et présenté par Charlotte Bienaimé présente des sujets de société liés à l’égalité femmes-hommes : les quatre premiers épisodes sont consacrés dans l’ordre au sexisme en milieu professionnel, aux sports de combat, à la grossophobie et à la figure paternelle. En mêlant documentaire, entretiens, et avis d’experts, Un Podcast à soi nous offre à chaque fois un sujet traité de façon complète et toujours très intéressante.

 

Je conclus cette petite liste avec le chouchou de mon cœur : Riviera Détente présenté par le mythique Henry Michel. Riviera Détente est un des précurseurs du podcast en France, j’ai l’impression (et en même temps j’y connais pas grand chose donc si ça se trouve je raconte une grosse connerie). En tout cas c’était le précurseur du podcast dans ma vie. Henry Michel a étendu son empire et créé Riviera Ferraille (dont j’ai parlé un peu plus haut, si vous suivez), label podcastique (allez on invente des mots, soyons fous) de qualité. Mais donc Riviera Détente c’est quoi ? Ben c’est un gros bordel. C’est des potes qui discutent, qui improvisent, qui racontent des conneries, le tout dans la joie et la bonne humeur. Le meilleur moyen d’arriver de bonne humeur au travail c’est sûrement d’avoir ce podcast dans les oreilles sur le trajet. Et c’est également le meilleur moyen, testé et approuvé, d’avoir l’air débile en éclatant de rire toute seule sur son vélo dans les rues de Montréal. Je pense que Riviera Détente, on adhère ou pas, mais si on adhère, c’est que de la joie.

 

Et last but not least, comme on dit de l’autre côté de la manche, j’ai envie de vous parler du podcast de Suzanne, professeure d’anglais en collège, qui partage avec nous son travail, ses méthodes, et ses réflexions sur le métier. Oui, Suzanne est une amie à moi, mais vraiment son podcast gagne à être connu : c’est intéressant, ça donne presque envie de changer de carrière, et surtout Suzanne nous fait regretter de n’avoir pas eu des profs aussi compétents qu’elle. En plus de ça elle a une voix tellement douce que c’est un bonheur à écouter. Donc si vous êtes prof, foncez, et si vous êtes pas prof, foncez quand même, c’est un sujet super intéressant.
Voilà pour cette petite sélection ! Est-ce que vous connaissiez ces podcasts ?
Et vous, quels sont vos podcasts favoris ?