Apprendre une nouvelle langue avec Duolingo

J’ai toujours aimé apprendre des langues étrangères. J’ai commencé l’allemand en sixième et j’ai continué jusqu’à faire une seconde “Abibac” – double bac français/allemand – avant d’abandonner face à mon sentiment de nullité en comparaison aux autres élèves de ma classe et de poursuivre ma pratique de l’allemand en première et terminale avec une option européenne. J’ai poussé jusqu’à faire une année de fac d’allemand, faute d’avoir pu intégrer la formation qui me plaisait directement en sortant du bac. Et puis l’anglais, depuis la quatrième, a toujours coulé facilement, notamment parce qu’après avoir appris l’allemand, toute autre langue latine/germanique a l’air super simple, mais aussi parce que j’ai rapidement occupé mes étés de meuf triste à traduire les paroles de mes chansons préférées, puis j’ai commencé à regarder des films en VO, puis des séries. Bref, j’adore apprendre d’autres langues, les pratiquer, et garder un bon niveau. C’est dans cette optique là que j’ai découvert Duolingo, que j’utilisais à la base pour ne pas trop perdre mon allemand et pour réviser un peu avant le petit week-end berlinois que j’ai fait en 2015. Et puis je me suis dit un jour : pourquoi pas apprendre une nouvelle langue ? Comme ça, pour le fun. Mon choix s’est assez logiquement porté sur l’espagnol, histoire d’avoir le trio gagnant des langues scolaires.

Duolingo, c’est quoi ?

C’est une application gratuite (avec pub), ou payante (sans pub) disponible aussi bien sur Android que sur iOS (et même depuis un ordinateur) et qui permet, donc, d’apprendre de nouvelles langues. Ça se présente sous formes d’exercices regroupés par leçons qui reprennent un thème précis – objets, lieux, adjectifs, verbes au présent, pluriels, conjonctions, etc. – et qui contiennent chacun une dizaine de questions. Cela peut consister à traduire une phrase, dans un sens ou dans l’autre, associer les mots et leurs traductions dans une liste, ou traduire en choisissant des mots dans une liste. Il y a aussi des exercices où il faut répondre à haute voix, mais comme je pratique dans les transports en commun, je les ai désactivés. Si vous vous trompez, votre barre de progression recule d’un cran, et la question vous sera reposée à la fin de l’exercice. Quand vous maîtrisez parfaitement une leçon, elle passe en doré, et vous pouvez vous attaquer à la suivante. De temps en temps, une leçon va repasser en couleur, cela veut dire qu’il faut réviser ce sujet pour ne pas perdre la main.

Pourquoi c’est trop cool ?

C’est très satisfaisant de scroller dans l’application et de voir toutes ces petites pastilles dorées qui prouvent votre réussite. Il y a également un petit encart qui indique votre pourcentage de maîtrise de la langue : moi je maîtrise l’espagnol à 55% apparemment. Bon en vrai je ne pense pas que ça soit le cas, mais ça donne votre avancement dans les exercices disponibles sur l’application. En plus de cela, on peut se donner des objectifs quotidiens pour se motiver à y aller régulièrement. J’ai fixé mon objectif quotidien à 50xp, ce qui correspond à 5 exercices. Je les fais dans le train sur mon trajet du retour, et ça me prend environ 10mn. On peut même faire des “paris”, et si on remplit son objectif sept jours d’affilée on gagne des gemmes – qui servent à “acheter” des supers pouvoirs, mais perso, c’est surtout pour la fierté de gagner des trucs. Après on peut créer des clubs et partager notre avancement avec les autres membres, mais perso je n’appartiens à aucun club (sinon un club dont je suis la seule membre que j’ai créé sans faire exprès et que je n’arrive pas à supprimer). Du coup si certains d’entre vous ont un club d’espagnol, invitez-moi, tiens !

Les compléments à Duolingo

Cette pratique régulière de l’espagnol m’a permis d’acquérir les bases de cette langue. Je ne pense pas qu’on puisse totalement apprendre une langue grâce à Duolingo, mais couplé à d’autres styles d’apprentissage, c’est vraiment intéressant. En support, je me suis pris un petit cahier où je note mon avancement dans les différentes leçons, ainsi que le vocabulaire que j’apprend, au fur et à mesure de mes apprentissages. Je me suis également fait une partie conjugaison, où je note les verbes les plus importants, pour l’instant au présent et au passé simple, qui sont les deux seuls temps que j’ai vus. C’est pratique d’avoir un support physique auquel se reporter en cas de trou sur la traduction d’un mot, et pour la conjugaison, d’avoir un aperçu global des différentes terminaisons en fonction des temps et des sujets. J’ai également commencé à regarder une série en espagnol sur Netflix (Las Chicas del cable) pour me familiariser avec les sonorités.

Bilan après quelques semaines d’utilisation

Aujourd’hui, après environ un mois et demi d’usage quotidien ou presque, je commence à avoir une compréhension basique de l’espagnol, même si je ne suis pas encore capable de suivre une conversation, encore moins d’en tenir une. Mais il y a peu de temps, j’ai été confrontée à quelques phrases d’espagnol au travail, et j’ai compris le sens de ces phrases sans trop de difficulté. C’est un vrai plaisir de se rendre compte qu’on est capable de comprendre une nouvelle langue, c’est comme une nouveau monde qui s’ouvre à nous ! Et j’ai bon espoir d’améliorer encore ma compréhension, puis un jour mon expression pour être capable de tenir une conversation 🙂

Et vous, vous utilisez Duolingo ? Ou vous apprenez de nouvelles langues avec d’autres outils ?

Top