Roadtrip en Gaspésie #3 : Percé et Bonaventure

Suite et fin de notre petit roadtrip estival, après les aventures mouvementées des jours précédents, nous voilà partis en direction de la bien jolie ville de Percé, célèbre pour son rocher…percé, mais aussi pour l’île Bonaventure située un peu plus loin au large, et réputée entre autres pour la colonie de fous de bassan qui y a élu domicile. On avait prévu d’aller sur l’île, mais on s’est finalement contentés de la croisière en bateau qui passe à proximité du rocher Percé et qui fait le tour de l’île Bonaventure. Croisière super agréable qui dure environ 45mn et qui vous coûtera la somme de 35$. On a appris beaucoup de choses au cours de cette croisière et on a pu voir des paysages bien agréables, que ce soit avec le rocher Percé ou la vue sur l’île Bonaventure. C’était assez impressionnant de voir tous ces oiseaux accrochés à la roche, de loin plus semblables à des petits points blancs. Mais quand on s’approche et qu’on saisit l’ampleur de la colonie d’oiseaux qui vit sur ces parois rocheuses, c’est vraiment époustouflant.

 L’après-midi, nous avons marché dans la ville et nous nous sommes rendus jusqu’au Mont Joli, qui n’est pas vraiment haut mais qui propose un joli panorama sur l’île et sur le rocher. On a également visité le petit musée gratuit situé juste à côté de l’embarcadère pour la croisière, qui retraçait un peu l’histoire de Percé et celle du commerce de la morue qui y prenait place. Pour conclure la journée, rien de tel qu’un bon restaurant suivi de la dégustation d’une bonne bière dans une brasserie locale, le Pit Caribou, où on a eu la chance de tomber sur un concert le soir où nous y sommes allés. Un peu de punk gaspésien, ça ne peut pas faire de mal 🙂 Et puis évidemment, les bières, brassées localement, étaient délicieuses.

 

 La fin de notre semaine approchait, et nous sommes partis le lendemain matin direction Bonaventure, dans la baie des chaleurs. Nous avions prévu de dormir à Cime Aventures, et c’est là que nous nous sommes directement rendus. C’est là également que nous avons fait une petite virée en kayak/canot sur la rivière Bonaventure (oui tout s’appelle Bonaventure visiblement en Gaspésie), qui est tellement pure qu’on peut boire directement son eau, ce qu’on ne s’est pas privés de faire. On avait loué un kayak une place, un kayak deux places, et un canot deux places, et on est partis à l’attaque de cette belle rivière. Il ne faisait pas super beau et il a même plu par moments, mais c’était vraiment une belle après-midi qui s’est soldée par de belles courbatures aux bras le lendemain. Vous comprendrez aisément que je n’aie pas pris mon appareil photo avec moi, pas trop envie de risquer sa mort pour quelques photos. Je me suis contentée de quelques photos à l’appareil jetable étanche, dont voici deux d’entre elles (bon c’est des scans de téléphone donc merci de ne pas trop juger la qualité haha)

 

Après cette après-midi sportive, on s’est finalement rendus à notre “écolodge” sur pilotis, un grand chalet sur pilotis donc, au milieu de la forêt, composé d’une seule grande pièce et d’une salle de bain attenante, ainsi qu’un petit balcon. Notre chalet s’appelait la licorne donc c’était parfait. On a conclu la soirée, comme d’habitude, avec une bière au bar/restaurant de Cime Aventures, puis par un petit restaurant dans le centre de Bonaventure.

Le dernier jour avant le retour à Montréal, nous sommes partis en direction de Québec et des chutes Montmorency, mais je ne vous en reparlerai pas, puisqu’on a fait à peu près les mêmes choses que ce dont je vous ai parlé dans mon article sur Québec et dans celui sur les chutes.
Et voilà, c’est la fin du roadtrip, une semaine riche en aventures, en émotions, en paysages incroyables, en rencontres sympathiques et en bonne compagnie. Si jamais vous prévoyez un petit roadtrip dans ce coin là, une semaine c’est le minimum, deux semaines ça doit être vraiment parfait, pour avoir le temps de s’arrêter partout et de bien profiter de tout ce qu’il y a à voir dans cette belle région. Aussi, ne faites pas comme nous, et réservez à l’avance. Je l’ai déjà dit, on a eu de la chance parce qu’on était en début de saison, mais en pleine saison haute ça risque d’être bien plus compliqué ! En tout cas je vous recommande chaudement la visite de la Gaspésie, c’était vraiment dépaysant, beau, exceptionnel, intéressant.
Je reviens bientôt avec d’autres articles pleins d’aventures et de visites canadiennes, mais aussi parisiennes, parce qu’il n’y a rien de mieux que de jouer les touristes dans sa propre ville 🙂 D’ici là, dites moi ce que vous en avez pensé !

2 Replies to “Roadtrip en Gaspésie #3 : Percé et Bonaventure”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Top
%d bloggers like this: