L’horreur en série, bonne ou mauvaise idée ?

© American Horror Story


Dans la vraie vie j’aime pas trop trop avoir peur, mais devant un écran c’est un truc qui me plaît plutôt bien. Depuis pas mal d’années, j’essaie de me faire une culture du cinéma d’horreur raisonnable, et si j’ai encore beaucoup de films à voir, je commence déjà à accumuler les visionnages. Et puis avec le développement agressif des séries ces dernières années, il y a bien quelques personnes qui se sont dit que ça serait une bonne idée de faire des séries de genre. Aujourd’hui, je vais vous parler de quatre séries d’horreur qui m’ont plus ou moins plu et pourquoi : American Horror Story, Scream Queens, Scream et Slasher.

American Horror Story

J’aurais pu faire un article juste pour cette série tant il y aurait à dire sur le sujet. Chaque saison est indépendante et reprend une histoire, un contexte, des personnages et un univers différent. On retrouve cependant sensiblement les mêmes acteurs d’une saison à l’autre, dans des rôles différents. La première saison, retraçait les différents meurtres qui ont eu lieu dans une seule et même maison. La deuxième se concentrait sur un asile psychiatrique dans les années 60. La troisième suivait un couvent de sorcières. La quatrième un freak show au début du 20e siècle. La cinquième un hôtel peuplé d’étranges personnes. La sixième parle de la légende de Roanoke à travers une ferme construite sur la terre maudite. La dernière suit les actions d’une secte politique bien particulière qui se balade déguisé en clowns. En gros. On a donc des histoires complètement différentes d’une saison à l’autre, et si à mes yeux la série a un peu perdu son souffle sur les saisons quatre à six, elle revient clairement en force avec cette dernière saison complètement ancrée dans le réel, qui se situe au moment de l’élection de Trump à la tête des Etats-Unis. La force de l’horreur, c’est de nous faire croire que ça pourrait nous arriver, et avec cette dernière saison, on est face à quelque chose de beaucoup trop vrai, beaucoup trop crédible, et c’est terrifiant. C’est pour moi la meilleure série d’horreur et l’une des meilleures séries tous genre confondus, grâce à des scénarios renouvelés et intéressants, des acteurs exceptionnels qu’on se plait à retrouver d’une saison à l’autre, et toujours une ambiance glauque à souhait.

Scream Queens

Par les mêmes créateurs qu’American Horror Story, Scream Queens se place dans un genre un peu différent, puisqu’on est sur de l’horreur comique, ou du comique horrifiant, je ne sais pas trop. La série, annulée l’année dernière, ne compte que deux saisons, mais elles se dégustent sans difficulté. On oscille entre le rire et les cris en fonction des scènes. L’histoire est banale : un tueur en série sévit sur un campus d’université américaine. Les personnages sont caricaturaux à souhait, c’est clairement ce qui fait leur force. Tout le ressort de la série tient dans les réactions sur-exagérées des personnages. La saison deux part encore dans des histoires improbables, avec les mêmes personnages (restants) dans un contexte totalement différent, mais pour le coup c’est tellement volontairement du grand n’importe quoi que c’est vraiment un plaisir de regarder cette série.

Scream

Pour moi, c’est la série d’horreur la moins réussie de toutes celles que j’ai vues. L’histoire est classique, un tueur en série sévit dans une petite ville américaine et l’héroïne essaie désespérément d’arrêter le tueur tout en voyant ses amis mourir un par un sous ses yeux. Le tout sur fond d’ancienne histoire de la ville qui a déjà vécu une période semblable des dizaines d’année plus tôt. Rien de fou, mais la première saison nous tient pas mal en haleine. J’ai été bien accrochée par le rythme, même si on voit assez rapidement venir qui est le tueur. Les personnages sont attachants et un peu moins cons que d’habitude pour de l’horreur, donc c’est rafraîchissant. L’erreur a clairement été de faire une deuxième saison. C’était trop tirer sur la corde, de vouloir continuer l’histoire avec les mêmes personnages, qui vont revivre des aventures désastreuses et horrifiques. On a beaucoup trop senti ramer les scénaristes sur cette deuxième saison. Parfois, il vaut mieux savoir s’arrêter.

Slasher

Un bilan un peu plus mitigé sur cette série, qui comme American Horror Story est en fait une série d’anthologie : chaque saison raconte une histoire différente. La première est assez banale, avec un tueur en série qui agit sur fond de sept péchés capitaux. La personnage principale est assez agaçante, et la révélation du tueur tombe vraiment à plat, c’est pas vraiment justifié, par vraiment crédible, et pas très intéressant. La deuxième saison, quant à elle, remonte clairement le niveau. On y suit l’histoire de cinq amis qui reviennent en plein hiver passer le weekend dans le camp de vacances où ils ont été moniteurs cinq ans auparavant. Il cohabitent pendant ce weekend avec une communauté pacifique qui s’est installée là depuis quelques mois, quand ils se font attaquer par un tueur. Sur cette deuxième saison, l’histoire est bien plus travaillée, les personnages plus intéressants, et la révélation du tueur, même si elle finit par être évidente sur la fin de la saison, est cette fois-ci crédible, bien amenée et intéressante. L’amélioration de la série sur la deuxième saison est je pense due à son rachat par Netflix, qui a dû mettre quelques scénaristes sur le coup pour en faire quelque chose de bien. Et c’est une réussite selon moi !

Conclusion : ce qui marche dans les séries d’horreur, c’est les anthologies. Vouloir étendre une histoire sur plusieurs saisons, c’est assez compliqué à mettre en place pour ce genre cinématographique/télévisuel. Le renouvellement des intrigues et des personnages permet de proposer un contenu toujours qualitatif et bien fait. L’horreur-comique est également un bon moyen d’aborder le genre, à mon avis.

Avez-vous regardé ces séries ? Quelles sont vos séries d’horreur préférées ?

2 Replies to “L’horreur en série, bonne ou mauvaise idée ?”

  1. J’avais adoré AHS, tellement que j’ai acheté le coffret des deux premières saisons. Puis ils ont fait une petite pause et… je n’ai jamais repris. Non pas que la série ne m’intéressait pas, loin de là. J’adore les différentes thématiques qu’ils développent, le fait que chaque saison soit différente de la précédente mais néanmoins qu’ils reprennent les anciens acteurs (evanpetersiloveyoulikeeverybodyelse). Je regardais pas mal de séries à l’époque et je me suis dit que j’allais la reprendre plus tard, puis ils ont sorti une nouvelle saison puis une nouvelle et bim ils en sont à 7 saisons maintenant aaaah. Il faut que je m’y remette 😀
    J’avais adoré la première saison de Scream Queens, tellement sarcastique et drôle mais la seconde saison m’a laissé un peu meh. Je me demande s’il y aura une troisième saison et si oui, j’espère qu’elle sera un peu plus intéressante 🙂
    Scream, je l’avais regardé un peu par hasard, plus par nostalgie des films et franchement je l’ai trouvé pas mal dans le style “dans la même optique que le film”. Rien de très innovateur par contre :/
    Slasher je ne connaissais pas mais je me laisserai bien tentée pour le coup. Mais après avoir récupéré mon retard dans AHS 😮

    1. Ah ouais, je comprends que ça te décourage un peu d’avoir tant de saisons à rattraper ! Mais au pire tu peux les regarder une par une c’est pas grave du coup 🙂 Scream Queens a été annulé donc pas de troisième série ! Non, Scream n’est pas vraiment novateur dans le genre, c’est sûr. Et franchement regarde Slasher, à la limite la saison 2 plus que la première, elle est vraiment meilleure 🙂

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Top
%d bloggers like this: