3 jours à Toronto

Je vous ai déjà parlé de la belle ville de Toronto dans cet article, mais j’ai eu l’occasion d’y retourner au mois d’août avec mes parents et je voulais partager avec vous cette deuxième expérience. La première fois que j’y suis allé, c’était le mois de novembre, donc autant vous dire que c’est deux ambiances complètement différentes. On est partis pour trois jours, et on a perdu beaucoup de temps la première journée après avoir attendu plus d’une heure pour récupérer notre voiture de location et après avoir essuyé embouteillage sur embouteillage sur la route entre Montréal et Toronto. Au lieu d’arriver dans l’après-midi, nous sommes donc arrivés à Toronto aux alentours de 20h. Après un petit tour rapide à notre chambre louée sur Air Bnb (encore une fois déception de ce côté là, décidément Toronto tes Air Bnb sont mauvais), nous avons pu commencer notre exploration de la ville.

The One Eighty & 7 West Cafe

Notre première étape était d’aller boire un verre au One Eighty, un restaurant situé au 51e étage qui offre donc une superbe vue panoramique sur toute la ville, et sur la CN Tower. C’est une bonne alternative pour avoir une belle vue de la skyline de Toronto, tout en profitant d’une bière bien méritée. J’avais lu qu’il fallait payer 5$ pour monter, mais nous avons finalement pu monter sans rien payer. Vous pouvez manger sur place mais c’est un restaurant plutôt chic, alors pour notre part on s’est contentés de boire un verre. Les consommations sont un peu chères, mais en comparaison au prix que coûte la CN Tower, c’est un bon compromis.

Notre deuxième arrêt de la soirée s’est fait au 7 West Cafe, situé non loin du One Eighty. Trouvé un peu par hasard en cherchant un restaurant encore ouvert à presque 23h, on n’a pas été déçus. Le 7 West Café est ouvert 24h/24, et contrairement à ce qu’on pourrait penser, ce n’est pas un restaurant un peu glauque et craignos, mais un endroit super sympa réparti sur trois étages, la déco est travaillée et jolie. Alors certes parmi la clientèle se mélangent les touristes tardifs comme nous et les fêtards un peu alcoolisés, mais c’est assez divertissant ! La fatigue aidant, nous ne nous sommes pas non plus éternisés sur place, on a englouti nos grilled cheese qui étaient bien délicieux et nous sommes rentrés pour notre première nuit sur place.

 

Petit déjeuner dans le Distillery District
Le lendemain, on a pris la direction du Distillery District pour un petit déjeuner au soleil. Je crois que je peux officiellement dire que le Distillery District est l’un de mes quartiers préférés de Toronto. Les bâtiments de brique, les rues piétonnes, les cafés et restaurants chaleureux et l’ambiance de ce quartier m’ont vraiment séduite, aussi bien en novembre dernier que cet été. Pour notre petit déjeuner, nous nous sommes rendus au Balzac’s, c’était un peu obligé qu’on choisisse ce café en tant que français 🙂 La décoration du café était vraiment cool, mais avec le soleil qu’il y avait dehors, nous avons préféré nous installer en terrasse.
 

CN Tower, City Hall & St Lawrence Market

Rien de mieux d’après moi pour visiter une ville que d’arpenter ses rues un peu au hasard, de se perdre tout en observant ce qu’il y a autour de nous. C’était le temps idéal pour le faire, avec le grand soleil qui nous chauffait tranquillement ce jour-là. On a donc déambulé dans les rues de Toronto, en direction de la CN Tower – c’est un point de repère facile à suivre – et en passant par l’ancien et le nouveau City Hall, en faisant des détours pour voir un peu toutes les églises que l’on voyait de loin, en entrant dans Union Station en travaux parce qu’il paraît que c’est une jolie gare quand elle n’est pas encombrée d’échafaudages et de bâches en tout genre. Arrivés à la CN Tower, nous ne sommes pas montés, mais avons continué notre chemin vers les bords du lac Ontario, où nous avons fait une petite pause repas. Une bien jolie vue pour profiter du soleil et du moment ! Après le repas, nous avons continué nos déambulations dans la ville en revenant un peu sur nos pas vers le St Lawrence Market, qui se répartit sur deux étages et qui propose tout une sélection de produits qui donnent vraiment envie ! Mais l’avantage de visiter un marché après manger, c’est qu’on ne se retrouve pas à faire des achats impulsifs de bouffe !

 

Soirée aux Chutes du Niagara

Il ne nous restait plus qu’à reprendre la route et à nous rendre à Niagara Falls, pour voir les incontournables chutes. Là encore, je vous en avais déjà parlé dans un précédent article, mais l’expérience était totalement différente avec un temps clair et dégagé. Mais surtout, cette fois-ci nous avons fait le petit tour en bateau qui nous a emmené au pied des chutes, là où tu te prends une petite douche gratuite. Vu d’en haut, on a vraiment l’impression que le bateau est quasiment DANS les chutes et c’est assez effrayant de se dire qu’on va y être sous peu, mais une fois sur le bateau, c’est moins apeurant, par contre c’est impressionnant au possible de voir ces immenses chutes de si près, d’entendre le grondement assourdissant. On avait décidé de rester jusqu’au soir pour voir les illuminations sur les chutes, et là encore, ça valait vraiment le détour. C’est super joli, ça donne un côté un peu irréel à cet édifice naturel, j’ai vraiment aimé. Un bon moyen de s’endormir avec de belles images plein la tête.

Quartier Chinois et Kensington Market

Pour notre dernier jour, on a commencé par un petit déjeuner dans un parc à base de bagels au pépites de chocolat, car il faut bien ça pour prendre des forces. Notre temps a été consacré à quelques déambulations supplémentaires dans la ville, mais cette fois-ci du côté du quartier chinois qui est pas mal grand à Toronto, et du côté de Kensington Market, qui est un quartier très agréable, avec plein de petites boutiques, de petits cafés sympas, de restos variés, et pas mal de street art également ! J’ai envie de dire que c’est un peu le quartier hipster de Toronto, mais je ne pense pas à mal en disant ça, c’est vraiment l’ambiance qui en ressort. C’était en tout cas un beau quartier pour finir notre visite de Toronto avant de repartir vers Montréal.

Et voilà pour le programme de ces trois jours à Toronto ! J’espère que ça vous a plu, encore une fois n’hésitez pas à commenter pour me dire ce que vous en avez pensé, et aussi n’hésitez pas à vous inscrire à la newsletter juste en haut à droite pour recevoir un mail à chaque nouvel article posté !

Roadtrip en Gaspésie #3 : Percé et Bonaventure

Suite et fin de notre petit roadtrip estival, après les aventures mouvementées des jours précédents, nous voilà partis en direction de la bien jolie ville de Percé, célèbre pour son rocher…percé, mais aussi pour l’île Bonaventure située un peu plus loin au large, et réputée entre autres pour la colonie de fous de bassan qui y a élu domicile. On avait prévu d’aller sur l’île, mais on s’est finalement contentés de la croisière en bateau qui passe à proximité du rocher Percé et qui fait le tour de l’île Bonaventure. Croisière super agréable qui dure environ 45mn et qui vous coûtera la somme de 35$. On a appris beaucoup de choses au cours de cette croisière et on a pu voir des paysages bien agréables, que ce soit avec le rocher Percé ou la vue sur l’île Bonaventure. C’était assez impressionnant de voir tous ces oiseaux accrochés à la roche, de loin plus semblables à des petits points blancs. Mais quand on s’approche et qu’on saisit l’ampleur de la colonie d’oiseaux qui vit sur ces parois rocheuses, c’est vraiment époustouflant.

 L’après-midi, nous avons marché dans la ville et nous nous sommes rendus jusqu’au Mont Joli, qui n’est pas vraiment haut mais qui propose un joli panorama sur l’île et sur le rocher. On a également visité le petit musée gratuit situé juste à côté de l’embarcadère pour la croisière, qui retraçait un peu l’histoire de Percé et celle du commerce de la morue qui y prenait place. Pour conclure la journée, rien de tel qu’un bon restaurant suivi de la dégustation d’une bonne bière dans une brasserie locale, le Pit Caribou, où on a eu la chance de tomber sur un concert le soir où nous y sommes allés. Un peu de punk gaspésien, ça ne peut pas faire de mal 🙂 Et puis évidemment, les bières, brassées localement, étaient délicieuses.

 

 La fin de notre semaine approchait, et nous sommes partis le lendemain matin direction Bonaventure, dans la baie des chaleurs. Nous avions prévu de dormir à Cime Aventures, et c’est là que nous nous sommes directement rendus. C’est là également que nous avons fait une petite virée en kayak/canot sur la rivière Bonaventure (oui tout s’appelle Bonaventure visiblement en Gaspésie), qui est tellement pure qu’on peut boire directement son eau, ce qu’on ne s’est pas privés de faire. On avait loué un kayak une place, un kayak deux places, et un canot deux places, et on est partis à l’attaque de cette belle rivière. Il ne faisait pas super beau et il a même plu par moments, mais c’était vraiment une belle après-midi qui s’est soldée par de belles courbatures aux bras le lendemain. Vous comprendrez aisément que je n’aie pas pris mon appareil photo avec moi, pas trop envie de risquer sa mort pour quelques photos. Je me suis contentée de quelques photos à l’appareil jetable étanche, dont voici deux d’entre elles (bon c’est des scans de téléphone donc merci de ne pas trop juger la qualité haha)

 

Après cette après-midi sportive, on s’est finalement rendus à notre “écolodge” sur pilotis, un grand chalet sur pilotis donc, au milieu de la forêt, composé d’une seule grande pièce et d’une salle de bain attenante, ainsi qu’un petit balcon. Notre chalet s’appelait la licorne donc c’était parfait. On a conclu la soirée, comme d’habitude, avec une bière au bar/restaurant de Cime Aventures, puis par un petit restaurant dans le centre de Bonaventure.

Le dernier jour avant le retour à Montréal, nous sommes partis en direction de Québec et des chutes Montmorency, mais je ne vous en reparlerai pas, puisqu’on a fait à peu près les mêmes choses que ce dont je vous ai parlé dans mon article sur Québec et dans celui sur les chutes.
Et voilà, c’est la fin du roadtrip, une semaine riche en aventures, en émotions, en paysages incroyables, en rencontres sympathiques et en bonne compagnie. Si jamais vous prévoyez un petit roadtrip dans ce coin là, une semaine c’est le minimum, deux semaines ça doit être vraiment parfait, pour avoir le temps de s’arrêter partout et de bien profiter de tout ce qu’il y a à voir dans cette belle région. Aussi, ne faites pas comme nous, et réservez à l’avance. Je l’ai déjà dit, on a eu de la chance parce qu’on était en début de saison, mais en pleine saison haute ça risque d’être bien plus compliqué ! En tout cas je vous recommande chaudement la visite de la Gaspésie, c’était vraiment dépaysant, beau, exceptionnel, intéressant.
Je reviens bientôt avec d’autres articles pleins d’aventures et de visites canadiennes, mais aussi parisiennes, parce qu’il n’y a rien de mieux que de jouer les touristes dans sa propre ville 🙂 D’ici là, dites moi ce que vous en avez pensé !